Copyright 2018

tous droits réservés

Maison de poésie

inscription à la newsletters

Au carrefour de plusieurs pays, cultures, langues, Cécile Oumhani n’a cessé d’interroger ces autres lieux, villes et pays où elle a vécu, mais aussi lieux de l’imaginaire, du souvenir – de la vie intérieure.

« Passeurs de rives », nous dit-elle de ses parents, mais ne peut-on le dire aussi des mots qui font lien avec ceux qui nous ont précédés et dont nous portons, souvent sans le savoir, les joies comme les douleurs ?

Et ainsi,  « passeuse de rives », la poète nous amène à rêver à notre tour à ces lieux qui survivent en nous et qui nous constituent. Lieux de la mémoire, pour nous mais aussi pour ceux qui viennent après nous…

 

Cécile Oumhani Passeurs de rives 

 

Extraits