Maison de poésie

inscription à la newsletters

c’était avant oui un peu avant de partir

peut-être était-ce

juste avant

difficile de se souvenir

difficulté de préciser l’instant

était-ce en minutes en secondes je ne sais plus bien

je ne suis pas sûr d’avoir envie de le savoir

mais je me souviens de l’atmosphère du départ

c’était une atmosphère de départ

tu avais déjà parcouru tous

les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs

tu avais navigué

sur l’Ogooué peut-être, le Nil ou le Zambèze

tu avais contemplé

l’azur phosphorescent de la mer des Tropiques

tu avais rêvé

aux Barbades, aux Antilles, aux Iles Sous-le-vent

tu avais traîné

sur les bords froids de l’Elbe

tu avais perdu pied

devant la gloire des cités dans le soleil couchant

es-tu allé

jusqu’où l’oubli lui-même semble se perdre au ralenti

es-tu parti

steamer balançant ta mâture vaincre ton ennui désolé par les cruels espoirs

toi qui savais

toute chose vaine au van de la mémoire

Copyright 2018

tous droits réservés