Maison de poésie

inscription à la newsletters

Comme au corps la peau s’étire jusqu’aux lèvres de bouche et de parole


quelque chose là vient habiter le signe


installe le vocabulaire dans sa lumière


poème est souvenir qui roule vers l’avant


qui ouvre ce qui viendra


poème en surprend le passage


 


une douleur si loin plantée


si loin


au commencement est la douleur


plongée dans le corps


multiple multipliée dans les mots qui rattrapent


qui ne rattrapent pas


une douleur tissée de blanc


si blanche est la mémoire avec




 

le mot tu le tends


tu le partages


tu le murmures


tu berces le vide avec


c’est juste un peu



pour vivre tu fais parole


c’est dans la bouche que tu tentes d’habiter



clarté le jour ses bulles dans la main


la voix s’étire

s’allège profond


vers le signe habité redonné reconstruit


tu parles deux et l’aube vient dedans

Copyright 2018

tous droits réservés