Copyright 2018

tous droits réservés

Maison de poésie

inscription à la newsletters

   Tout était là – tu ne le savais pas :
    le chant le murmure le silence
    le ressac de la joie après la douleur
    la parole rampante sous le vacarme

    La vie frappait aux portes de ta clôture
    Pourquoi n’ouvrais-tu pas ?
 

 

    Tu pensais : demain je sortirai
    – je découvrirai le chemin des rivières
     Je parlerai au vent aux hommes aux oiseaux

     Demain n’existe pas
     Pour qui dialogue avec les ombres

 

Jacques Robinet  feux nomades 

 

Extraits